Alter Ăgo Le Club

Philosophie du club

 

 

 

 

Préparer des débats  sur un concbd MEept aussi vaste qu’ "idées fausses idées reçues" ou "si on se disait tout", nécessite pour chaque participant, certes une remise en question de ses propres habitudes, mais également une réflexion et un retour aux sources. Aussi lorsqu’on s’amuse à chercher les origines de la médecine, on trouve dans « l’encyclopédie de l’agora » cette définition : « Art de soigner qui commença dans les temples, pour devenir progressivement
rationnel, sous l'influence d'Hippocrate notamment. Cet art s'appuie désormais sur les sciences et les techniques à un point tel qu'on en vient à oublier qu'il demeure un art… Le médecin savant ou technicien, le plus souvent admis en faculté à cause de ses notes en sciences et en mathématique, traite ou étudie des maladies et non des malades, mais ce qu’il gagne ainsi en efficacité, il le perd en communication». S’il fallait trouver une justification au Club alter Ăgo, sans aller à l’approche holistique que suggère l’article, c’est sans doute de permettre au médecin, comme au technicien qu’est le paramédical de retrouver ce sens de la communication.

 

Après l’acte fondateur que fut notre expériencebdVICE romaine, les Forums succesifs confirmèrent ce plaisir des échanges, la liberté de ton, la qualité d’écoute. Cette nouvelle année d’existence du Club Alter Ăgo est celle de la maturité. Une première étude épidémiologique, dépassant de beaucoup,  les prévisions les plus optimistes de son instigateur, aura montré l’implication profonde des membres et donné de ce fait ses premières lettres de noblesse au Club. Mais au-delà de ces réussites « évènementielles», la vertu première du Club Alter Ăgo, est de s’appuyer sur des valeurs, sans doute surannées, comme l’amitié, l’humanisme et le respect de l’autre. C’est ce que nous vous proposons de venir partager au sein de ce Club, sans nul doute "atypique".

 

Michel El-bez & Bruno Delaunay, président et vice-président du Club Alter Ăgo