Alter Ăgo Le Club

Le mot du vice-président

 

Dans tous les secteurs économiques le rôle du dirigeant d’entreprise est clairement défini, il s’agit d’adapter son offre de produit, ou service, aux demandes de son marché et d’en tirer les ressources suffisantes pour faire face aux exigences de sa structure. Ce sont d’ailleurs sur ces critères qu’ils sont jugés par les pouvoirs publics. Mais dès lors que l’on s’intéresse à la santé et donc à l’humain, il ne saurait être question d’économie sans éthique. Or, si pour répondre aux demandes du corps médical, il semble évident qu’une étroite collaboration soit nécessaire, celle-ci est également source de suspicion. Comment dès lors trancher ce nœud gordien? Le Club Alter Ăgo a choisi, la transparence et la franchise.

Aussi lorsque les dix-sept membres fondateurs déposent ce 14 mars 2008 les statuts de ce qui deviendra l’association dite « Club Alter Ăgo », leur volonté est claire, créer un espace permettant de véritables échanges entre les professionnels qui composent le monde ORL.

A l’aube du 21ème siècle,  pourtant dit de la communication, l’image de nos métiers, véhiculée par les médias auprès du grand public  est bien souvent réductrice, voire caricaturale. Pourtant l’arrivée de nouvelles technologies a, lors de ces 20 dernières années profondément modifié le monde médical et paramédical. Avec comme conséquence, une connaissance quelquefois parcellaire de ces évolutions par les propres acteurs de ces métiers. Or  les pathologies à prise en charge pluridisciplinaire rendent nécessaires les contacts entre professionnels. C’est la raison d’être du Club Alter Ăgo, dépasser barrières et préjugés et permettre à chacun d’exprimer son expérience de terrain avec une totale liberté de parole et de ton.

Mais une idée, aussi bonne soit elle, n’a de valeur que confrontée à la réalité.

Lors des différents Forums du Club Alter Ăgo, les élites présentes, loin de s’exprimer par apophtegmes, sur des sujets, volontiers provocateurs, ont mis leur intelligence et leurs capacités d’écoute, au service de l’ensemble des participants. Il en résulte un format et par conséquent, des expériences atypiques. Cela permet surtout au Club Alter Ăgo, d’élargir le champ des intervenants classiques du Forum, hospitaliers et libéraux, aux audioprothésistes, orthophonistes, industriels ou représentants des organismes payeurs. Et si, au bout du compte, ces rencontres du Club Alter Ăgo permettent à ces professionnels de mieux se connaître, mieux se comprendre et donc améliorer leur prise en charge commune du patient, alors modestement le Club aura réussi à remettre au goût du jour ce vocable un brin désuet : la Confiance.

Bruno Delaunay

Vice-président du Club Alter Ăgo

Traduction

French Arabic English German Hebrew Italian Portuguese Spanish